Camping : que faire sur l’île de Ré ?

Camping : que faire sur l’île de Ré ?

L’île de Ré est une destination phare dans le golfe de Gascogne. Pour ceux qui ne le savent pas encore, cette fine bande de terre de 32 km de long se trouve au large de La Rochelle. Elle est reliée au continent par un pont. Une fois sur place, vous allez vous apercevoir que l’île de Ré a bien plus à offrir que des plages de sable fin. Les villages rhétais ont leurs attraits respectifs. Le bois plage en Ré, Sainte Marie et tous les autres ont leurs histoires à raconter. Les activités à faire sur l’île sont aussi nombreuses que variées. Si vous comptez découvrir les terres rhétaises, les prochaines lignes pourront vous éclairer.

Redécouvrir l’âne

Certes, votre camping sur https://www.ile-blanche.com/ vous propose un parc aquatique avec piscine couverte et des animations pour vous divertir, mais il est quand même intéressant de sortir du domaine pour voir ce que l’île et ses habitants ont à vous offrir. Lors de vos vacances en camping, prenez le temps de redécouvrir l’âne. Cet animal a connu une certaine popularité dans le passé. Il servait pour diverses tâches, notamment le ramassage du varech le long des côtes. À l’aise avec la mer et l’environnement du littoral, l’âne était également un fidèle compagnon pour le ramassage du sel marin. Divers travaux agricoles ont également été confiés à cet animal de trait. Pour que l’âne reste en bonne santé, les habitants de l’île ont fait porter une culotte à leur âne pour qu’ils ne se fassent pas piquer par les moustiques. Actuellement, quelques établissements proposent encore des balades à dos d’âne. La monture a gardé la culotte pour des raisons pratiques, mais aussi pour le fun. Pour vivre cette expérience unique, il faut se rendre au parc de la Barbette à Saint-Martin-de-Ré. Un petit tour le long des remparts du village coûte à peine 4 euros. Vous allez retrouver votre âme d’enfant devant ces adorables créatures aux longues oreilles. Vérifiez par vous-même, elles ne sont pas aussi têtues qu’il paraît.

Consommer des huîtres fraîchement pêchées

Votre camping sur l’île de Ré a un restaurant et un bar, c’est très bien. Mais profitez aussi de votre passage sur l’île pour découvrir les produits du terroir en allant au marché. Si vous avez le temps, découvrez aussi l’une des activités vedettes : l’ostréiculture. Les fermes ostréicoles locales produisent de beaux spécimens. Les ostréiculteurs produiraient entre 6000 et 8000 tonnes de cette espèce marine à la chair comestible. La visite d’un élevage au large est une aubaine pour apprendre davantage sur ces mollusques. Le goût change selon l’environnement où l’animal a grandi. En effet, ce coquillage peut évoluer sur le sable, la pierre ou ailleurs. Plusieurs modes d’affinage permettent de développer différentes saveurs. Quoi qu’il en soit, saisissez l’opportunité de goûter à des fruits de mer d’exception. Les huîtres rhétaises se consomment crues ou préparées en succulents mets. Elles accompagnent la charcuterie ou le fromage. Vous pourrez déguster ces merveilles gastronomiques sur la plage de Conche. Les bars à huîtres se trouvent entre les Portes de Ré et le village de Saint Clément des Baleines.

Visiter les musées et la maison du Plantin

Grâce à sa situation privilégiée dans le golfe de Gascogne, l’île de Ré a été très convoitée depuis le Moyen-Age. Plusieurs bâtiments datent de cette époque. La Maison du Plantin est l’un des incontournables pour découvrir l’Histoire de l’île. Juste pour un après-midi, quittez le confort de votre mobil home pour voir une collection d’objets médiévaux. Vous découvrirez que les Rhétais ont un lien privilégié avec l’Océan. Différentes maquettes de bateaux racontent en couleur les traditions marines locales. La Maison de Plantin abrite également du mobilier utilisé à bord des navires et autres bacs. En effet, c’étaient les seuls moyens de rejoindre l’île avant la construction du pont au milieu du siècle dernier. Les vestiges de l’Abbaye des Châteliers ainsi que des photos de Nemours Bonin sont à apprécier sur place. Poursuivez la découverte à l’écomusée de marais salant. Le sel constitue une autre particularité des côtes rhétaises, c’est la raison pour laquelle cette terre s’appelle aussi l’île Blanche. Passez voir divers objets ayant servi à la production du précieux condiment. Puis, sachez qu’une flore spécifique est cultivée dans les salines pour obtenir des goûts distinctifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *